687 localités à connecter par l’électrification rurale au Cameroun

0
206

Grâce au projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les régions sous desservies au Cameroun 1,5 million de personnes en seront bénéficiaires.

Par Cameroon Tribune

Six cent quatre-vingt-sept localités. Voilà la cible du Projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les régions sous desservies au Cameroun (PERACE). Un projet estimé à environ 249 millions de dollars US, soit plus de 163 milliards de F et financé par trois partenaires au développement que sont la Banque mondiale (BM), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Union européenne (UE). D’ailleurs, la Banque mondiale, plus gros contributeur (150 millions de dollars), a signé l’accord de crédit en fin de semaine dernière avec le ministre en charge de l’économie, afin de mettre près de 88 milliards de F de son apport à disposition.

Selon nos sources au ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee), il s’agit d’un projet du gouvernement qui vise à augmenter significativement le taux d’accès à l’électricité des populations camerounaises dans six régions (Extrême-Nord, Nord, Adamaoua, Est, Nord-Ouest et Sud-Ouest), considérées comme sous-desservies en énergie électrique. Les bénéficiaires directs sont les consommateurs d’électricité actuels et futurs, dont les personnes au faible revenu n’ayant pas accès à l’électricité en raison de l’absence de réseaux ou des frais de raccordement initiaux élevés.

A terme, plus de 1,5 million de personnes devraient être touchées, augmentant ainsi de 7,46%, le taux d’accès à l’électricité dans les zones cibles. Dans le détail, sur les 687 localités, on en compte 585 dans les trois régions septentrionales, 42 dans le Nord-Ouest, 30 dans le Sud-Ouest et l’Est, respectivement. La contribution de la BM est destinée à la réalisation du PERACE dans 417 localités réparties entre l’Extrême-Nord

(315 localités), le Nord-Ouest (42 localités), le Sud-Ouest (30 localités) et l’Est (30 localités), dans le cadre de la première phase. Dans l’Extrême-Nord, bénéficiaire à 75% de ce projet porté par l’Agence d’électrification rurale, les travaux comprendront, entre 2020 et 2026, le renforcement du poste 90 kV de Maroua ; la construction d’une ligne de transport 90 kV entre Maroua et Yagoua (105 km) ; la construction d’un poste transformateur à Yagoua dans le cadre de l’interconnexion Cameroun-Tchad ; la construction et le renforcement de 2 240 km de lignes en moyenne et basse tensions ; le branchement et le raccordement d’environ 100 000 nouveaux ménages au réseau avec l’installation de compteur individuel à prépaiement.

De sources bien introduites au Minee, les discussions sont en cours de finalisation entre le gouvernement, la BEI et l’UE pour la mobilisation des ressources qui financeront à hauteur de 73,5 millions de dollars (environ 48,2 milliards de F), l’électrification rurale des régions du Nord et de l’Adamaoua, phase 2 du PERACE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici