190 milliards de FCFA d’importations que le Cameroun aurait pu éviter

0
264

Les services du ministère des Finances renseignent qu’au premier trimestre 2020, le Cameroun a dépensé 190,6 milliards de FCFA pour importer 1 089 801 tonnes de biens pouvant être produits localement.

Dans le détail, le pays a importé:

– 57 008 tonnes de poissons congelés pour un montant de 38,9 milliards de FCFA.

-115 293 tonnes de riz qui ont englouti un montant de 32,8 milliards.

-Pour le blé, le pays a déboursé 41,4 milliards de FCFA pour 249 425 tonnes.

-Pour les 473 tonnes de maïs importés, 300 millions de FCFA ont été dépensés.

-Les gruaux et semoules de maïs (5 222 tonnes) ont aspiré 1,3 milliard.

-Les tourteaux de soja (7 580 tonnes) ont coûté 1,7 milliard.

-L’huile de palme brute (17 152 tonnes) a coûté 6,9 milliards de FCFA.

-Le sucre (15 575 tonnes) a englouti 3,9 milliards de FCFA.

-Pour les jus de fruits, le pays a dépensé 400 millions pour une quantité de 386 tonnes.

-Pour ce qui est de l’importation du clinker, le Cameroun a déboursé un montant de 19,3 milliards pour une quantité de 550 865 tonnes.

– 8,5 milliards de FCFA ont été dépensés pour l’achat de 24 037 tonnes de butane liquéfié.

-L’importation du savon, elle, a coûté 500 millions de FCFA pour 584 tonnes.

-Le lait et crème de lait (6 086 tonnes) ont coûté 10,9 milliards de FCFA.

-Les papiers et cartons (14 955 tonnes) représentent une valeur de 7,8 milliards de FCFA.

-L’emballage en matières textiles (888 tonnes) a induit une dépense de 1,9 milliard.

-Les articles de friperie (19 256 tonnes) reviennent à 10,5 milliards de FCFA.

-Enfin, les meubles en bois (2 161 tonnes) ont coûté 1,4 milliard de FCFA.

Source : Ministère des finances.

Ces dépenses peuvent orienter les entrepreneurs sur les secteurs d’investissement adéquat pour répondre à un besoin existant par une production locale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici